Smartphones, tablettes, consoles pour enfants : 2014, l’année numérique folle !

jan 09, 2014 2 commentaires par
 
Résumé pour les pressés :
Un an neuf démarre et se déroule déjà, vite, si vite. Avant d’entrer dans la course, voici un point sur les tendances du numérique Jeunesse. Entre espoir et démesure,  2014 s’annonce folle ! Follement passionnante et follement inquiétante. Explications.

 

 

Arrivée des smartphones pour enfants

Kurio4s_Kurio_4S_Features_2

L’appareil tactile de Kurio

Cela vient juste d’être annoncé. Kurio, fabricant français de tablettes et produits pour enfants, vient de communiquer sur l’arrivée, aux Etats Unis d’abord, d’un smartphone pour enfants. Kurio propose déjà une tablette en partenariat avec la chaîne Gulli, mais aussi un appareil tactile, designé comme un smartphone, connecté en Wifi à qui il manquait juste l’option téléphonie. Voici qui sera bientôt fait.

D’après les premiers éléments annoncés, le smartphone en question permettra par exemple aux parents, grâce à la géolocalisation, de savoir quand l’enfant équipé sortira d’une zone prédéfinie. La confiance entre parents et enfants se quantifierait désormais au nombre de promesses numériquement vérifiables… Quelle folie, n’est-ce pas ?

Les smartphones pour enfants, qui devraient fleurir dans les années à venir, seront-ils un plus dans la famille – assurance sérénité pour les parents, apprentissage des pratiques numériques pour les parents – ou une démesure inutile ?

 

Multi tablettes

dreamtab

La tablette DreamTab

Contrairement au marché de l’adulte qui a démarré par le smartphone et poursuivi par la tablette, le marché numérique de l’enfant a misé sur la tablette. Rien de bien étonnant.  Les fabricants d’ordinateurs et les spécialistes des jouets numériques avaient ouverts le bal en proposant des tablettes de plus ou moins bonne qualité, avec des contenus plus ou moins bien conçus  les plus jeunes.

Les médias Jeunesse aussi ont sorti leurs tablettes comme la chaîne Gulli. Dreamworks animation vient de lancer sur le salon CES de Las Vegas avec le constructeur Fuhu, une DreamTab qui accueille ses contenus vidéos mais aussi une série d’applications à vocation éducative.

Que va t-il se passer en 2014 sur ce marché tant convoité ? Les rumeurs annoncent sur les réseaux sociaux l’arrivée d’une tablette éducative Nintendo. Je défendais l’idée, à l’arrivée des tablettes grand public, qu’elles remplaceraient à terme les consoles de jeu vidéo… mais ce seront peut-être les fabricants de consoles qui vont reprendre  la main sur le marché avec cependant une teinte éducative qui n’existait pas autant sur les supports numériques d’avant.

 

Contradictions scolaires

Friendship Beyond BoundariesCette touche d’apprentissage fait écho à ce qui se passe dans les écoles. Même en France, une vraie volonté politique est affichée sur le numérique éducatif. Nous l’avons constaté à #educrak en septembre dernier. Les tablettes ne sont pas une baguette magique mais elle permettent de personnaliser le suivi des élèves et sont le terreau de nouvelles méthodes d’apprentissage.

Et on en aurait bien besoin, de ces nouvelles méthodes, quand on regarde les résultats du dernier rapport Pisa, programme de l’OCDE qui a mesuré en 2012, auprès des élèves de 15 ans de 65 pays, le niveau de culture mathématique : la France a baissé en performances, atteignant juste la moyenne et perdant de plus 16 points par rapport à la même évaluation menée en 2003.

Qu’attend donc l’éducation nationale pour reconnaître les pratiques innovantes d’enseignants comme David Hébert qui a testé avec grand succès le numérique dans une classe d’enfants handicapés ? Pourquoi donc des contenus comme DragonBox ou MathMathews ne sont pas déjà référencés dans les classes ? Mais quelle folie !

 

Le cocon numérique

Dans les foyers, les usages se développent naturellement. Aux Etats Unis, Common Sense Média a mesuré qu’en 2013, 72 % des enfants âgés de 8 ans et moins avaient utilisé un outil mobile,  pour jouer, consulter des applications ou regarder des vidéos. 38% des bébés de moins de deux ans sont dans le même cas. D’ailleurs, le temps d’utilisation des outils numériques a triplé chez les jeunes enfants en l’espace de deux ans.

Man & Woman 20s Pink/BeigeÉtonnant ? Bien sûr que non, aussi logique que nos propres pratiques d’adultes ! Fou ? Peut-être. Vous connaissez mon point de vue de Souris : les tablettes sont potentiellement formidables pour découvrir, se cultiver, jouer, partager et apprendre autrement. A condition bien sûr que l’enfant soit accompagné de plus grands ou d’adultes qui expliquent, choisissent les bons contenus et appliquent des règles d’utilisation familiale.

Ah les années folles ! En 1920, la fête, la musique, la culture, l’excentricité sont de mise en France, pour oublier les horreurs des années passées.
Faisons nous aussi la fête, sur Facebook, Twitter ou Pinterest, en ligne et en réel (plein de surprises sont en préparation pour 2014 :-).
Faisons la fête, ne boudons pas l’enthousiasme et favorisons la culture et la musique !

Mais ne le faisons pas pour cacher de vraies questions : on peut être numérique et dynamique sans être crédule.

 

 

 

Voeux 2014 La Souris Grise

 

A l'école, A la maison, Actus, Analyses, Android, Apple, En bibliothèque, iPad, iPhone, Numérique familial, Par support

Cet article a été écrit par :

Une souris à l'affût. Journaliste et experte en usages et offres numériques pour enfants.

2 commentaires to “Smartphones, tablettes, consoles pour enfants : 2014, l’année numérique folle !”

  1. Smartphones, tablettes, consoles pour enfants :... says:

    [...] Le guide des meilleures applications pour les enfants. Année 2014, année folle !  [...]

Donnez votre avis