Crazy gears : mécanique numérique et ludique

Avr 24, 2015 2 commentaires par

 

Résumé pour les pressés :
Engrenages, poulies, crémaillères et pivots sont à l’honneur dans Crazy gears. Ce jeu destiné aux jeunes enfants abordent, sous forme d’expérimentations progressives, les principes logiques et mécaniques. Bien conçu , motivant et intriguant.
Age idéal : 4/7 ans
Support : Apple
A télécharger par ici sur l’Apple Store (1,99€)

 

Sur le plateau, roues et engrenages

L’éditeur Seven Academy poursuit son exploration des premiers apprentissages de la logique et de la physique pour les jeunes enfants. Poulies et engrenages sont au cœur d’une nouvelle appli, Crazy gears, qui s’inspire, selon l’éditeur, des travaux de Seymour Papert, disciple de Jean Piaget et pionnier de l’intelligence artificielle.

Crazy gears 1Le style de l’application est le même que dans Busy shapes, cette boîte à formes virtuelle qui s’adapte au niveau du petit joueur. On retrouve le graphisme vintage et minimaliste ainsi que les bruitages liés à la surface rencontrée : fer, mousse ou encore plastique. Cette fois par contre, nous ne jouons pas au dessus d’une boîte à forme mais sur des surfaces planes, dotées de roues, d’engrenages, de chaînes et de pivots.

 

Enchaînements logiques

Crazy gears 4

L’appli fait ainsi réfléchir les enfants sur les enchaînements logiques, les interactions physiques et les mécanismes. C’est un peu déroutant au départ. Une roue rouge tourne au centre de l’écran. Elle est dotée d’une encoche arrondie. A côté, une chaîne à maillons, au son plastique, tient une rondelle noire à son extremité. On tire la chaîne, on place la rondelle dans l’encoche de la roue rouge, la chaîne sy enroule et entraîne avec elle un battant qui recouvre le plateau.
Voici une seconde énigme qui apparait : une roue jaune cette fois et une chaîne libre.

 

Apprendre en expérimentant

Le jeu se poursuit ainsi de tableaux en tableaux.

Crazy gears 5

Les éléments fixes au départ, peuvent ensuite être déplacés sur l’écran. Au cours des 61 tableaux, les enfants vont découvrir les premiers principes des engrenages et de leurs rotations, des crémaillères, des roues, des poulies et des chaînes.
La difficulté augmente au cours des tableaux mais suffisamment lentement pour que les enfants aient le temps de prendre en compte leurs premières expérimentations et puissent poursuivre le jeu.
Des ensembles plus complexes apparaissent ensuite : plusieurs engrenages, qu’il faut associer, raccorder avec une barre, puis deux barres.

Crazy gears 2

Ou encore des poulies à positionner au bon endroit sur l’écran pour entraîner des roues grâce à la chaîne. Le jeu est amusant et motivant. D’ailleurs, vous verrez que vous même, en tant qu’adultes, serez intrigués. Une version pour plus grands serait d’ailleurs une bonne idée à souffler à l’oreille de l’éditeur afin de réaliser des challenges mécaniques élaborés en famille.
Dans la même famille d’enchaînements logiques, mais cette fois bien plus loufoques, vous pouvez également aller voir du côté des inventions de Pettson, destinées aux enfants à partir de 7 ans.

 

Crazy gears

< 3 €, 3/6 ans, 6/8 ans, A l'école, A la maison, Apple, En bibliothèque, iPad, iPhone, Maths et Logique, Numérique familial, Science et Nature, Universelle : sans écrit

Cet article a été écrit par :

Une souris à l'affût. Journaliste et experte en usages et offres numériques pour enfants.
Les commentaires sont fermés