Des livres numériques Abracadabra qui jouent de l’écran et de la page

Mar 20, 2015 3 commentaires par

 

Résumé pour les pressés :
Le salon du livre de Paris me donne un beau prétexte pour vous parler de trois albums numériques qui explorent chacun à leur manière le jeu entre le sens – de la narration – et le sens – de la tablette. On va basculer l’écran pour poursuivre, changer d’angle ou encore jouer. Trois tentatives d’innovation, pas toujours parfaites mais toutes bien intéressantes à découvrir et expérimenter.
Les habits neufs du président :
Age idéal : 5/9 ans. Prix : 1,99€. Support : iPad, iPhone.
Disponible en dix langues
A télécharger ici sur l’Apple store
Il était des fois
Age idéal : 5/8 ans. Prix : 3,99€. Support : iPad.
A télécharger là sur l’Apple store
Renversant
Age idéal : 2/6 ans. Prix : gratuit. Support : iPad, iPhone.
A télécharger de ce côté sur l’Apple store

 

 

Les Habits neufs du président

Les Habits neufs du président, édité par l’espagnol El Pudu vient tout juste de sortir. Cet album est une adaptation du conte d’Andersen, Les habits neufs de l’empereur, dont vous devez sûrement connaître l’histoire.
Les habits neufs du président 2L’empereur, séduit par le discours de faux tailleurs, leur commande un costume somptueux, qui selon les escros, sera invisible aux yeux des imbéciles. L’empereur pense se doter là d’un vêtement exceptionnel et n’ose pas avouer que lui même ne le voit pas. L’empereur va ainsi parader dans les rues du royaume dans le plus simple appareil. Personne n’ose le lui faire remarquer, jusqu’à ce qu’un enfant déclare sans détours que le roi est nu. La supercherie et la vanité de l’empereur seront ainsi dévoilées.

Empereur vaniteux

Les habits neufs du président 1L’histoire de l’album reste fidèle au conte d’origine, racontée ici avec peu de mots. Il n’y a pas de voix de lecture mais une musique d’accompagnement et quelques bruitages à chaque tableau. Le texte s’affiche sur l’image – avec l’étrangeté d’être écrit uniquement en lettres capitales –  et peut disparaître à la demande. Les choix graphiques sont particulièrement intéressants : les personnages de feutrines, marionnettes qui s’animent, sont mis en scène dans des décors de cartons et de tissus découpés. On ne peut pas agir sur les personnages dans l’espace narratif. Mais une fois la page-écran lue, on est invité à tourner la tablette…

Bascule entre histoire et jeu

Les habits neufs du président 3Les personnages basculent et le décor retourné prend un autre sens. La baleine d’un côté est hélicoptère de l’autre. Un petit jeu, en corrélation avec la page que nous venons de lire, nous est proposé. Il va falloir aider le président à attraper de nouveaux habits en bougeant la tablette, chausser des lunettes du tailleur, éloigner le personange du miroir ou encore l’aider à s’enfuir discrétement.
L’association jeu / texte fonctionne fort bien. Même si les jeux n’ont pas de fin ce qui est un peu perturbant car les enfants s’attendent, une fois par exemple le président habillé, à ce que l’histoire reprenne. Quelques petites fautes de traduction sont à signaler mais au delà de cela, voici un album différent, au style graphique affirmé et qui propose une belle association entre narration et jeux.

 

Renversant

Il ya trois ans déjà, l’album Renversant proposait aussi de jouer sur le sens de la tablette avec une astuce narrative qui fonctionne toujours aussi bien, même si ce livre numérique n’est ni animé ni sonorisé (!). Cet album est une création d’Alice Brière-Haquet et d’Olivier Philipponeau.

Alban et les nouveaux mondes

Renversant 3Renversant raconte l’histoire d’Alban, curieux de comprendre ce qui se cache derrière la ligne qu’il voit au loin. Elle pourrait bien cacher des mystères à découvrir. C’est ainsi qu’Alban, et le lecteur avec, va suivre la ligne dessinée. Alban part à l’avenure. Il avance, avance  – nous avançons dans l’histoire en tournant les pages de gauche à droite, la tablette positionnée verticalement – et tombe avec la ligne qui plonge. Renversant !

Lignes narratives

Renversant 4Pour lire la page suivante, on doit basculer la tablette vers la droite et continuer avec une page au format horizontal. Alban découvre un nouveau monde, bien identique au sien. Mais il s’approche encore et… voici qu’il est de nouveau renversé et on bascule la tablette vers la gauche. L’alternance de formats de pages se poursuit et c’est une trés belle expérimenation de ce que vit le petit personnage. Au final Alban reviendra dans son monde à lui et se rendra compte que c’est lui qui a grandi.

Mouvements

Renversant 3Il manque surtout à cet album une sonorisation adaptée. La qualité du texte – répétitif comme adore les petits – et des illustrations faites de noir, de  jaune et de rouge, en font un album apprécié. Et l’animé manquant est compensé par notre propre mouvement permanent pour suivre l’histoire et le personnage.

 

Il était des fois

Il était des fois 2Valentin Gall, graphiste illustrateur, a de son côté expérimenté une autre forme, assez poussée, de sens dessus dessous. L’album « Il était des fois » démarre par un choix narratif. On va doter les trois personnages, le dragon, la princesse et le  chevalier, d’un rôle : méchant(e), héros/héroine ou victime. Une fois les choix arrêtés, on lance l’histoire, qui se présente sous forme de petites bandes d’images monochromes suivies d’un texte – une voix de lecteur peut alors être actionnée.

Au delà de l’idée de l’inversion des rôles, à tout moment, une bascule peut se faire. Comment l’histoire du dragon est-elle vécue par la princesse ? Pour le savoir, il suffit de basculer la tablette sur le côté : et la même histoire va se poursuivre, alors racontée selon le point de vue la princesse. Ou bien encore, selon le point de vue du chevalier. Ou enfin en associant les trois.

A lire à deux

Il était des fois 1

La bascule, de la tablette et de l’histoire, peut être expérimentée autant de fois que l’on souhaite et à tout moment. Les couleurs dominantes, rose, bleu et vert, permettent de se retrouver dans ces narrations triples. Enfin, l’histoire bien sûr sera différente selon les attributions de rôle que l’on aura faites au départ.

Cet album fort intéressant dans son principe de multi-narration, est à lire avec votre enfant : elle prendra de la valeur avec votre accompagnement, pour renforcer les histoires proposées et pour veiller à ce que les bascules ne brouillent pas la compréhension.

Le livre numérique Jeunesse n’en est qu’au début de ses expérimentations. C’est un bébé de quelques années d’âge mais qui nous prouve en permanence son dynamisme créatif. Vous en doutiez peut-être ?

< 5 €, 3/6 ans, 6/8 ans, Apple, Applis, Contes classiques, En bibliothèque, Français, Gratuit, Histoires pré-lecteurs, iPad, iPhone, Lecteurs débutants, Lire et Ecrire, Souris analytique

Cet article a été écrit par :

Une souris à l'affût. Journaliste et experte en usages et offres numériques pour enfants.
Les commentaires sont fermés