DragonBox Numbers : un jeu de maths diablement efficace

Nov 27, 2015 4 commentaires par

 

Dernière mise à jour des tarifs de l’application : septembre 2017
Résumé pour les pressés :

We want to Know agrandit sa collection DragonBox avec Numbers, un jeu destiné aux plus jeunes. Les enfants vont compter, additionner, associer, diviser, comprendre les quantités et les proportions… sous forme de jeu pur. Numbers est une application trés amusante et diablement efficace !  En transformant les chiffres en personnages attachants et en s’inspirant des techniques de jeux à succès, voici les enfants accros aux maths.
Age idéal : 4/8 ans
Support : Apple Android
Prix : 8,99€ pour Apple – 6,82€ pour Android
A télécharger par ici sur l’Apple Store
A télécharger de ce côté-ci sur le Google Play
A télécharger par là sur l’App-shop d’Amazon 
 Ce article a été écrit par : Laure Deschamps

Explorations mathématiques

Un jeu cache t-il toujours un apprentissage ? DragonBox Numbers 7Cela semble être le cas chez We Want To Know, un éditeur franco-norvégien qui s’est forgé une réputation pour ses explorations ludiques des mathématiques. Aprés DragonBox Algebra , une application particulièrement étonnante de pré-apprentissage des équations, l’éditeur s’attaque aux premiers concepts mathématiques, avec DragonBox Numbers. Combiner pour ajouter; découper pour soustraire; jouer avec les proportions; transformer les chiffres en formes et les formes en chiffres : les enfants vont comprendre intuitivement les bases des mathématiques. Mais surtout, ils vont s’amuser !
Sous couvert de petits jeux simples, les joueurs manipulent un matériel mathématique trés amusant. Attendez-vous d’ailleurs à une certaine forme d’addiction soudaine aux chiffres. Laissez-moi faire des maths, Papa et Maman, je joue avec Numbers !

 

 Addiction chiffrée

DragonBox Numbers 6Conçue pour les enfants de 6 à 8 ans, DragonBox Numbers est accessible en réalité à partir de 4 ans. Et, fait étonnant, les plus grands de la fratrie pourraient bien y devenir accro : non pas que la difficulté s’adapte à eux, non. Mais la proposition ludique, drôlement maline, créée un effet challengé rudement efficace.
Car DragonBox s’est inspiré ici de tout ce qui fait le succès des petits jeux addictifs classiques : une ergonomie parfaite, des gestes répétitifs, des personnages amusants et attachants et un système interne de gains qui permet de débloquer de nouveaux niveaux.

Le 3 colérique

DragonBox Numbers 1Dans Numbers, les chiffres et nombres sont transformés en personnages, baptisés les Nooms : chacun se présente sous forme de batonnet, plus ou moins long selon la mesure qu’il représente, avec sa couleur propre et ses expressions.
Le 1, violet, s’exprime comme un bébé joyeux. Le 2, à la voix claire, nous regarde en souriant. Le 3 ricane en rouge et sourit en biais – il est assez irrésistible. Les quatre petits yeux du 4 doublent de volume quand on l’embarque du bout des doigts. Le 5, gris pelucheux, est tel un paresseux :  il s’endort facilement. Le 6, cyclope d’Halloween, a la voix haut perchée. Le 7, d’un bleu franc, chantonne quand il rit. Le 8, la voix trainante, semble bailler quand il conçoit d’ouvrir la bouche.

DragonBox Numbers 5

Le 9 de son oeil unique et curieux nous interpelle avec sa voix de personnage de cartoon. Enfin le 10 a un petit côté Dark Vador avec son souffle bruyant et les éclairs qu’il envoie à sa création.

Bien sûr, tout ce petit monde se transforme en permanence : il suffit de prendre un nombre ou un chiffre et de l’approcher d’un autre pour qu’ils s’associent, se mangeant les uns les autres, formant ainsi des chiffres ou nombres plus grands. Le jeu reste basé sur les dizaines : le 22 par exemple sera constitué de 2 batonnets noirs rehaussés du batonnet orangé du 2, avec le signe + entre chaque Nooms. On peut monter ainsi au maximum jusqu’à 100 avec 10 batonnets de 10 empilés.

 

Puzzles magiques

DragonBox Numbers 2Trois types de jeux sont proposés. Parlons tout d’abord des puzzles, au nombre de 270, présentés dans trente catégories différentes, les animaux, les véhicules, les microbes, les monstres, les paysages ou encore les visages.
Ils fonctionnent comme des puzzles magiques : ils seront coloriés progressivement jusqu’à reconstituer une forme complète.
L’écran se présente parsemé de chiffres, de nombres ou de têtes de Nooms.
En touchant du doigt la cheminée positionnée en haut d’écran, des Nooms tombent : parfois que des 1, parfois des 1 et des 8, d’autres fois encore de toutes sortes.
Dans les premiers niveaux, il suffit de bien placer les Nooms sur les emplacements prévus. Il faudra ensuite associer les chiffres pour créer la proportion nécessaire, l’évaluer intuitivement pour prévoir le bon Noom ou encore fabriquer de grands nombres pour terminer le modèle.
Voici une idée de l’ambiance de jeu avec cette vidéo de l’éditeur : la voix est en anglais ici mais toute l’appli est bien sûr en français également :

 

Comptes et décomptes

Chaque personnage tombe en faisant ses petits bruitages, des « ototoro » bizarres ou des « youu » joyeux. C’est vraiment drôle.

DragonBox Numbers 4

Les enfant se prennent au jeu aussitôt.
D’autant qu’aprés chaque puzzle résussi, ils recevront des pièces qui leur permettront de débloquer de nouveaux puzzles. Des pièces de 1, de 10 de 100 – et des diamants de 1000 quand on est plus avancé.

Je suis toujours un peu frileuse sur ces systémes de pièces qui ont été détournés dans des jeux type les Schroumpf, provoquant dans l’esprit des enfants la confusion entre des pièces virtuelles et des achats réels.
Nous restons bien sûr ici dans un environnement sécurisé et sans aucun achat réel à l’intérieur de l’appli. Et au final le système de récompense sous forme de pièces participe vraiment à ancrer les concepts de mesure. Car on entend la voix de l’appli en permanence compter et décompter nos pièces.

 

Echelles de Nooms

En complément des puzzles, deux autres jeux sont proposés. L’ espace de jeu libre permet de jouer sans consignes : on crée les nombres, on les associe, on les fait grandir, on les découpe. Une échelle de mesure se déploie lorsque nos chiffres et nombres grandissent , jusqu’à atteindre 100. Cela permet aux enfants d’expérimenter les concepts à leur manière.

DragonBox Numbers 6

Dans le jeu de l’échelle, on compte 63 tableaaux. Il faut ici répondre au challenge qui est proposé et créer le nombre correspondant. On voit par exemple en bas d’écran une addition s’afficher : la tête du Nooms 10 + la tête du Nooms 1. L’enfant fait ensuite tomber les chiffres nécessaires et les associent au niveau de l’échelle jusqu’à atteindre le 11 recherché. De nouveau, on gagne ici des pièces, ce qui permet de débloquer d’autres tableaux et de créer, pour chaque niveau une petite scène imagée.

Je peux vous assurer que vos enfants vont aimer jouer avec les chiffres et vont comprendre intuituivement à toute vitesse comment on compte, on ajoute, on soustrait, on compare, on évalue. C’est trés malin.

 

DragonBox Numbers

+ 5€, 3/6 ans, 6/8 ans, 8/12 ans, A l'école, A la maison, Amazon, Amazon, Android, Anglais, Apple, Français, Google Play, iPad, iPhone, Jeux, Maths et Logique, Numérique familial

Cet article a été écrit par :

Une souris à l’affût. Journaliste et experte en usages et offres numériques pour enfants.

4 commentaires to “DragonBox Numbers : un jeu de maths diablement efficace”

  1. Big Numbers : pour rendre vos enfants addict … aux maths ! - La Souris Grise says:

    […] Numbers, qui donnait vie aux chiffres les transformant en personnages-bâtonnets dont la taille […]

  2. mrsguv says:

    super même si l’appli semble un peu chère. Tous les enfants s’amusent, chez moi de 5 à 8 ans sans soucis ! Les nooms sont aussi efficaces que candycrush, la bêtise en moins.

  3. Nom says:

    Ce jeu est tout simplement génial. Mon petit bout de 5 ans, en grande section de maternelle, s’éclate et a déjà assimilé sans aide extérieure pas mal de notion mathématiques qui me semblaient pourtant hors de sa portée a priori.

Donnez votre avis