DragonBox + : une étonnante appli de résolution d’équations

juin 20, 2012 17 commentaires par

Résumé pour les pressés :

Alerte à l’appli géniale. Imaginez-donc : une appli qui désacralise les équations, une appli drôle, addictive, ludique et qui, mine de rien, casse le préjugé de beaucoup d’adultes qui pensent que les maths sont sérieuses et compliquées.
Age : à partir de 7 ans. Prix : 5,49€  pour iPhone ou iPad; 4,79€ pour Android; 4,99€ pour Windows 8; 5,49€ pour Mac ou pour PC 
 

Vive le jeu !

« Ho la la ! Qu’est-ce que cet OVNI là ? » me suis-je demandée, déjà fortement intriguée par la description de l’appli DragonBox + qui s’intéresse à l’apprentissage de l’algèbre. Étonnant car il y a bizarrement très peu d’applis ludiques consacrées aux maths. Et en voilà une, une vraie de vraie : c’est à dire amusante et addictive et qui nous amène à pas de loup à résoudre des équations sans s’en rendre compte.

Cette appli, conçue pour les enfants de collège par un prof de maths norvégien, est en train de devenir un best seller en Norvège. Il se pourrait bien que le phénomène se reproduise en France, car DragonBox + est … géniale. Aïe, le mot est déjà lancé ;-) !
De quoi s’agit-il ? Tout d’abord, on arrive sur une interface très jeu vidéo avec un dragon dans une boîte. Chaque chapître est représenté par une sorte de monstre, installé dans une bulle ou sur étrange planète  flottant dans l’espace.

 

Cartes magiques

Il y a très peu de consignes, ce qui peut être perturbant pour les adultes. Quelques explications succinctes sur la manière de jouer s’affichent et ensuite, c’est à l’enfant de se débrouiller. Laissez les faire, et vous verrez… Si vous avez l’esprit formaté par les maths classiques, vous pourrez vous même bloquer devant certains niveaux. J’ai fait tester cette appli par des adultes et des enfants et certains adultes se sont retrouvés étrangement coincés.

J’ai aussi demandé son avis à Stéphanie de Vanssay, professeur des écoles et vice présidente chargée du primaire au sein d’e-l@b, laboratoire d’idées sur le numérique et l’éducation. Son avis est plutôt positif : « Le premier intérêt de cette appli est d’en finir avec la peur ou la malédiction des x ! C’est un gros point de rupture au collège entre ceux qui vont passer le cap et les autres, pourtant c’est accessible à tous ces fichues équations surtout si on dédramatise ! »

Elle détaille ensuite les plus de l’appli du point de vue de l’apprentissage : « j’ai apprécié la représentation bien pensée des nombres opposés, les éléments qui deviennent de plus en plus abstraits, l’impossibilité d’oublier d’équilibrer les 2 parties de l’équation, la recherche d’optimisation sans pour autant invalider les résultats justes mais imparfaits. Et puis ce côté « casse-tête » qui arrive au bout d’un moment ! »

Pour les enfants, tout ceci est intuitif : il y a deux côtés, des cartes rigolotes et une caisse. Il faut faire en sorte que la caisse soit seule de son côté pour qu’elle puisse « manger » les cartes de l’autre côté.
Pour y arriver, il faut manipuler les cartes : placer les cartes et les anti-cartes l’une sur l’autre, ce qui les annule ou bien placer les cartes les unes au dessus des autres par exemple.
L’appli est évolutive et c’est sa grande force : au fur et à mesure des 5 chapîtres, les cartes se transforment, la caisse devient un x, les deux côtés s’effacent et le chiffre égal central vient diviser les deux parties.

 

 

Extra-terrestre

L’idée est vraiment originale et la réalisation bien réussie : simple et amusant.

Les seules critiques de Stéphanie de Vanssay portent sur le manque de scénarisation et d’aide   : « on ne comprend pas vraiment au départ quel est le but, le défi à relever. Et puis il faudrait aussi une aide ou un indice quand on est vraiment bloqué. » Pour ma part, j’ai été étonnée par les rares phrases utilisées dans l’appli. On a ainsi droit à « La caisse est seule » « Bon nombre de coups » « Bon nombre de cartes ». Hum, j’ai cru au départ qu’il s’agissait d’une traduction en français !

En réalité l’éditeur, We Want to know, est une société franco-norvégienne. Dragon Box, sortie il y a un mois, est sa première appli mais l’objectif est de publier rapidement toute une gamme, sur l’algèbre, puis la physique ou la biologie.
Le fondateur côté France s’appelle Patrick Marchal, il est issu du monde des jeux vidéos. « Je suis persuadé que le plaisir du jeu est lié à l’apprentissage lui même, explique t-il. Nous visions avec DragonBox la résolution d’équations pour les enfants du collège, de la 6ème à la 4ème essentiellement. Mais on se rend compte qu’un enfant de 8 ans peut l’utiliser et que les adultes apprécient aussi d’y jouer. »
Ah en plus, DragonBox existe en version Android et Apple, PC ou Mac.
Intelligents ces extraterrestres, non ?

 

Voici pour finir un test vidéo réalisé par un enfant de 7 ans : le manque de scénarisation ne l’a pas gêné, il imagine que les dragons grossissent de tableaux en tableaux. Par ailleurs, vous verrez qu’il ne fait pas de cas du saut de chapitre, du 3 au 5 et du passage donc de la caisse et des cartes en signes mathématiques [à partir de 4mn30 dans la vidéo].

 

DragonBox+ sur l’Apple Store :

Prix :  5,49€
Support : iPhone, iPad (IOS 4 au moins)
Langues : français, anglais
Editeur : WeWantToKnow
Taille : 26.6 Mo
Télécharger DragonBox+

DragonBox+ sur le Google Play :

Prix : 4,79€
Télécharger DragonBox+

 

Sur le Windows Store

Prix : 4,99€
Télécharger ici 

 

Pour Mac

Mac App Store 

 

Pour PC

Achat sur le site de l’éditeur

< 3 €, < 5 €, 6/8 ans, 8/12 ans, Android, Anglais, Apple, Applis géniales, Espagnol, Finnois, Français, Maths et Logique

Cet article a été écrit par :

Une souris à l'affût

17 commentaires to “DragonBox + : une étonnante appli de résolution d’équations”

  1. Slice Fractions : pour s'exercer tout à la fois au cri du mammouth et aux fractions - La Souris Grise says:

    [...] nous rappelle bien sûr un autre éditeur, We Want to know, qui a su associer avec brio dans DragonBox jeu et apprentissage mathématique. Le sujet est différent – DragonBox traite des [...]

  2. Smartphones, tablettes, consoles pour enfants : 2014, l'année numérique folle ! - La Souris Grise says:

    [...] le numérique dans une classe d’enfants handicapés ? Pourquoi donc des contenus comme DragonBox ou MathMathews ne sont pas déjà référencés dans les classes [...]

  3. Toca Lab : une première approche ludique et futée de la chimie - La Souris Grise says:

    [...] abstraites. Cette application peut fonctionner comme le fait d’une toute autre manière DragonBox. Elle débloque potentiellement quelque chose, elle ouvre une petit fenêtre qui laisse à entendre [...]

  4. Learn | Pearltrees says:

    [...] DragonBox + : une étonnante appli de résolution d'équations [...]

  5. Hugé Daniel says:

    Bonjour,
    Comment acheter votre Dragonbox pour PC ?
    Cordialement

  6. Sélection de vacances : RV en septembre ! - La Souris Grise says:

    [...] DragonBox : un jeu de cartes et de boites qui mène aux équations mathématiques (Apple et Android) [...]

  7. Les 10 meilleures applications Enfant 2012 - La Souris Grise says:

    [...] DragonBox+ de WeWantToKnow : une application inédite, mêlant jeu vidéo et apprentissage des équations mathématiques. Pour IOS, Android, [...]

  8. DragonBox : tellement ludique que je l’ai rangée dans la page des Jeux « A l'air libre says:

    [...] notamment sur l’approche d’un enfant de 6 ans par rapport à celui d’un adulte, là; Déclikids a une approche complètement différente, et la critique est là encore dithyrambique : [...]

  9. Le Happy Appli du jour :) says:

    [...] DragonBox : une étonnante appli de résolution d’équations 28/06/12 – Info flash Happy Appli : 4 applis DragonBox sont à gagner dans le concours du 1er juillet : ça vous tente ?     Résumé pour les pressés : Alerte à l’appli géniale. Imaginez-donc : un appli qui désacralise les équations, une appli drôle, addictive, ludique et qui, mine de rien, casse le préjugé [...] [...]

  10. Jacqueline says:

    Étonnant et vraiment super. Éthan s’est pris au jeu du haut de ces 4 ans !
    Merci pour toute cette veille. Le bouche à oreilles pour la présentation de votre site marche à merveille.
    Cordialement
    Jacqueline

    • Laure says:

      4 ans, gloups – gloups étant entré au dictionnaire je me permets de l’utiliser :) – c’est précoce ! Mais c’est vrai que c’est avant tout un jeu, que tout le monde s’amuse à tenter, petits et grands.

      • MarieLou says:

        J’avais très envie d’essayer et voyant ce nouveau jeu sur notre tablette, mes fils de bientôt 5 ans n’ont pas pu résister… J’ai vraiment été surprise de leur habileté ! Avec un peu de tutorat (pour l’écrit bien sûr et le rappel des règles au fur et à mesure), ça passe très bien (jusqu’au chapitre 5), amusant non ?

        • Laure says:

          Bravo à vos petits matheux précoces ;-). Je pense que les plus jeunes s’en emparent comme tout jeu. Les créateurs de cette appli le constatent aussi et ne l’avaient pas prévu. Par contre, ils indiquent qu’avant 7/8 ans, le lien avec la pratique mathématique ne se fait à priori pas.

  11. Un autre Jérôme says:

    Premiers tests ce soir : prise en main en alternance entre mon fils en 6ème et ma fille en CM1. A chaque niveau ils s’échangent la tablette et se conseillent quand un échoue.
    Ils ont fait les 60 premiers niveaux et commencés le second chapitre, ils ont tous les 2 adorés.
    Ma fille a mis plus de temps à comprendre le lien avec les maths, mais ce n’est pas grave puisque cela vient lentement.
    Le seul bémol : vu la vitesse à laquelle ils vont, le jeu va se finir trop vite ! Mais peut-être que la difficulté augmentant de plus en plus la durée est plus longue.

    • Laure says:

      C’est vrai qu’on ne fait pas le lien avec les maths mais je trouve que c’est ce qui fait la force de l’appli : à la fin, les enfants jouent avec des équations et n’y voient qu’un jeu, c’est assez étonnant !

  12. Exercices | Pearltrees says:

    [...] DragonBox : une étonnante appli de résolution d’équations Mathématiques math – 1er cycle maths Mathématiques abaque boulier calculette [+] numeration tutpup flash Logiciels rouge histoires Mathématiques à l'école convertisseur outils tice beneylu plateforme exercices mathématiques pepit tutpup chiffres

  13. Jerome Lacoste says:

    Merci pour l’artcle!

    Quelques infos supplementaires:

    * Application disponible aussi sous Mac. Version PC et Web.
    * Langues supportees dans 1.0.2: Francais, Anglais, Espagnol, Norvegien, Suedois.

Donnez votre avis