Les Histoires farfelues : griot numérique

Déc 07, 2012 1 commentaire par
 
Dernière mise à jour : juillet 2014
Résumé pour les pressés :
Voici une application atypique, machine numérique à fabriquer des histoires étonnantes.
Elle est à proposer à tout âge, à partir de 3 ans.
Support : Apple et Android. Prix : 2,69€
A télécharger ici sur l’Apple Store
A télécharger par là sur le Google Play
A télécharger par ici sur l’App-shop d’Amazon

 
 

Sorcière tricoteuse

C’est l’histoire d’une commode d’apothicaire.
Derrière les dizaines de petits tiroirs se cachent une princesse grognon, un rat chaussé d’un unique soulier, une sorcière tricoteuse ou un cosmonaute à cheval.
On en ouvre un, deux, trois, six et des morceaux d’histoires, bizarres ou drôles, s’échappent des tiroirs et se mélangent allègrement.

C’est l’histoire d’une roulette russe à racontars. On l’actionne, on tombe sur un bébé dinosaure, un cow boy en montgolfière, une voie lactée et un château multicolore : puis on écoute, fasciné, le scénario surréaliste qui en découle : « Par une journée ensoleillée, un grand homme masqué, dans sa montgolfière bariolée, se rendait à travers le ciel étoilé, vers un immense château enchanté, où un dinosaure encore bébé, se posait des questions sur l’immortalité. Une colonie de fourmis non répertoriées se mit, sans motif annoncé, à leur courir après. »

 

Potion combinatoire

 

C’est l’histoire des Histoires farfelues : un éditeur, Tralalère, avec la participation du CNC, une idée géniale de Sophie de Quatrebarbes, des textes d’Eve Sarradet et un graphisme de Vincent Farges.
Le tout forme une potion numérique de textes aléatoires, de courtes histoires lues à l’infini à l’écran.

 

Voici une appli très réussie, à la fois simple et complexe.
L’écran d’accueil permet de choisir deux éléments de décor et deux personnages – découpés en deux, ce qui compose des créatures étranges. On peut également laisser faire le bouton Hasard, sur le mode de la machine à sou-pirs, à sou-rires ou à sou-pières.

Une fois la combinaison visuelle choisie, on appuie sur « Raconter l’histoire ». Alors, on regarde et on écoute le résultat. Les textes ne sont pas affichés, l’histoire est uniquement lue.

 

Ode à l’invention

Les histoires s’avèrent très courtes. Cependant la consultation de l’appli peut durer longtemps : les enfants passeront du temps à provoquer de nouvelles créations textuelles et graphiques. Laissez les s’en emparer : dès 3 ans et à tout âge, cette appli est une ode à l’invention.

On aurait aimé aller encore plus loin, pouvoir enregistrer sa voix, afin que parents et enfants créent, à partir des combinaisons d’images , leurs propres scénarios. Mais profitons déjà de ce puzzle fantaisiste, étrange machine à dérouler librement le fil du langage.

Bande annonce de l’éditeur, Tralalere.

 

Les histoires farfelues :

< 3 €, 3/6 ans, 6/8 ans, 8/12 ans, Android, Apple, Applis, En bibliothèque, Français, Histoires pré-lecteurs, iPad, iPhone, Lecteurs confirmés, Lecteurs débutants, Lire et Ecrire

Cet article a été écrit par :

Une souris à l'affût. Journaliste et experte en usages et offres numériques pour enfants.
Les commentaires sont fermés