Tablettes en bibliothèques : les témoignages des médiathècaires #TEB2017

juil 18, 2017 0 commentaire par

 Résumé pour les pressés :

La Souris Grise a organisé à Paris au Labo de l’édition le 29 mai 2017 l’événement « Tablettes en bibliothèques ». Cette troisième édition de #TEB a démarré avec une table ronde de témoignages en bibliothèques.
Voici le compte rendu de des échanges entre la médiathèque Marguerite Duras à Paris, la médiathèque de l’Odyssée à Dreux et le festival « Croq’ les mots, marmot ! » organisé en Mayenne. 

   

Le lundi au soleil

Ils étaient une soixantaine ce lundi matin à avoir bravé la chaleur déjà forte pour rejoindre les locaux du Labo de l’édition à Paris et participer à la journée professionnelle proposée par La Souris Grise. 

IMG_7611

Soixante professionnels de la culture et de la jeunesse, venus de France et d’Europe pour parler narrations hybrides, médiations numériques et tablettes en bibliothèques. Une fois les présentations de Souris faites, avec l’annonce de nos nouvelles thématiques de formation professionnelle, d’animations, et de missions de stratégie éditoriale, nous avons ouvert la thématique avec une table ronde vitaminée sur les retours d’expérience en bibliothèques.

2 TEB2017La médiathèque de l’Odyssée à Dreux, la médiathèque Marguerite Duras à Paris et et le festival « Croq’ les mots, marmot ! » en Mayenne ont commencé à détailler leurs actions de médiation numérique. 

Allons voir de plus près !

Dans la section jeunesse de l’Odyssée à Dreux

La médiathèque de l’Odyssée de Dreux est venue témoigner de son usage quotidien des tablettes. La section jeunesse compte en effet 230 inscrits par mois sur les tablettes mises à disposition en salle. Sur les 15 tablettes de la structure, 4 sont proposées aux enfants en libre accès, chacune étant dédiée à une tranche d’âge : les 3/6 ans; les 6/8 ans, les 8/11 ans et les plus de 11 ans.

TEB2017

Des animations scolaires ou tous publics complètent le dispositif de médiation. Aurélie Rodriguez, bibliothécaire jeunesse, a relaté les différences de réactions entre enfants et parents à l’arrivée des tablettes dans la médiathèque. Alors que les enfants ont accueilli avec enthousiasme ce nouveau support qu’ils se sont très vite appropriés, les parents, eux, étaient plus dubitatifs et ont eu besoin d’une médiation plus importante. 

Mais au final, même si les bibliothécaires ont noté quelques usages « nounou » de la tablette, « les adultes ont aujourd’hui intégré les tablettes dans leurs visites et nous demandent parfois les noms de applications afin de poursuivre l’expérience à la maison ».

Pour en savoir plus, voici les slides complètes de la présentation d’Aurélie Rodriguez :

 

A Paris, à la médiathèque Marguerite Duras

A Paris, à la Médiathèque Marguerite Duras, les tablettes sont également utilisées pleinement. Le parc de 20 tablettes est réparti entre la section jeunesse, le pôle Médiation numérique et le pôle Lire autrement, l’un des deux pôles déficients visuels du réseau parisien.

3 TEB2017La médiathèque, concernant les tablettes, a fait le choix de ne pas proposer de consultation en libre service mais d’organiser plusieurs ateliers par mois, « dont en moyenne deux en jeunesse et un pour les adultes », a expliqué Cyrille Jaouan, responsable du pôle médiation numérique.
Le public jeunesse peut ainsi bénéficier de sessions d’initiation au code, d’ateliers créatifs ou de stop-motion sur tablette. Pour le public des adultes, l’équipe organise des présentations d’applications par thématiques ou autour des applis de lecture. « Nous proposons aussi de l’aide numérique : les usagers viennent avec leurs questions et nous avec nos réponses, a expliqué Cyrille qui constate des effets « fête des mères ou fête des pères », avec un public soudainement plus nombreux à rechercher une médiation sur la manipulation de l’objet lui même.

Parmi les animations numériques, l’une a particulièrement intrigué le public de TEB : un atelier numérique destiné au public malvoyant (ou pas). Les participants sont invités à découvrir une sélection d’applications accessibles aux malvoyants, sans avoir recours au sens de la vue. Une approche intéressante, inclusive, qui remet en perspective l’utilisation des tablettes et de leurs écrans, pour une expérience sensorielle différente.

 Pour en savoir plus, voici les slides complètes de Cyrille Jaouan :

 

En Mayenne une résidence numérique d’artiste

En Mayenne, les médiathèques s’emparent du  numérique de différentes manières mais également à l’occasion du dernier salon du livre pour la petite enfance « Croq’ les mots, marmot ! » porté par les bibliothèques.
7 Croq' les mots, marmot !Noémie Joly, coordinatrice du salon, a relaté la résidence d’artiste qui a été organisée cette année. Le choix du comité de sélection s’est porté sur le numérique, une problématique qui interroge les différents acteurs et publics du réseau lecture de Mayenne.
C’est ainsi qu’Agathe Demois et Vincent Godeau sont venus en résidence pour créer, à partir du livre La Grande Traversée, l’application Cache-cache ville lors d’ateliers réalisés avec les enfants. Les lecteurs partent à la découverte de l’envers du décor, en utilisant une loupe au sein de l’application – ou en la fabriquant avec des papiers colorés.
«  L’objectif était de soutenir la création d’une application numérique de qualité esthétique et graphique afin de mettre en avant le numérique comme véritable outil de création artistique. Les deux artistes ont particulièrement développé l’illustration et le graphisme et ont décliné leur univers à travers différents ateliers de réalisation de livres pop-up, d’expositions, de films d’animations et d’installations », a expliqué Noémie Joly.
Voici un diaporamas des photos issus de cette résidence d’artiste, pour vous donner une idée de ce qui vous attend dans quelques mois, quand l’application sera publiée sur les stores (Apple et Android prévu) :

 

 Suite à cette première table ronde, les participants ont rejoint des ateliers en petits groupes. Ils avaient le choix entre une présentation du Cabinet des illusions numériques, du circuit de billes géant, des rencontres Tabletus, d’accompagnement à la parentalité numérique ou encore d’extraits de nos formations Tablette artistique ou senior. Pour avoir une idée des ateliers que le public de TEB à pu tester, voici un article relatant quelques réalisations… 

  

Actus, Analyses, Apple, En bibliothèque, Souris analytique

Cet article a été écrit par :

The author didnt add any Information to his profile yet
0 commentaire à “Tablettes en bibliothèques : les témoignages des médiathècaires #TEB2017”

Donnez votre avis